Noisy-le-Sec: le maire et des adjoints visés par des tirs de mortier

Simon Azélie avec Florian Bouhot
·1 min de lecture

Les élus effectuaient une visite dans un quartier prioritaire de la ville, mardi, lorsqu'ils ont été pris pour cible. Le scooter de l'édile a également été endommagé.

Le maire de Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis) et plusieurs élus de la ville ont été visés par des tirs de mortier mardi soir, ont indiqué des sources concordantes à BFM Paris. Le scooter de l'édile a également été dégradé.

Les faits se sont déroulés dans le quartier prioritaire du Londeau. Le maire, Olivier Sarrabeyrouse (PCF), et une quinzaine d'adjoints y effectuaient un porte-à-porte, dont l'objet était de sensibiliser sur la question des déchets alimentaires.

Une fois la visite arrivée à son terme, Olivier Sarrabeyrouse constate que son scooter a été endommagé: le véhicule a été renversé et les pneus crevés. C'est alors que les élus ont été ciblés par des tirs de mortier.

"Aucune zone de non-droit ne sera tolérée"

"Nous avons commencé à essuyer un premier tir de mortier, a assuré l'intéressé sur BFM Paris. On ne comprenait pas bien. Et on en a ensuite essuyé une petite dizaine."

Le maire a décidé de porter plainte. Il affirme qu'il "ne sentait pas que la situation pouvait dégénérer". "Nous avons reçu un très bon accueil de la population, relève l'élu. La tranquillité publique et l'hygiène sont des préoccupations quotidiennes pour eux."

Sur Facebook, Olivier Sarrabeyrouse a pointé du doigt la responsabilité de "trafiquants", lesquels auraient fait preuve d'une "grande lâcheté". Et le maire d'insister: "Aucune zone de non-droit ne sera tolérée".

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :