« Les Noirs et les Arabes on ne leur donne pas, évidemment »… A Paris, des distributions alimentaires racistes

Ultra-droite - Deux adjoints de la maire de Paris ont demandé mardi au préfet de police d’interdire ces maraudes discriminatoires

« On donne qu’aux Blancs. (…) Tous les profiteurs, que ce soit les Malgaches, les Roumains, les Pakistanais par centaines, les Noirs et les Arabes évidemment, on ne leur donne pas, on va pas s’abaisser à leur donner un sandwich. » Ces commentaires ouvertement racistes ont été tenus par une militante du groupe d’ultra-droite Luminis lors d’une « maraude » destinée aux sans-abris ciblant uniquement les personnes blanches. Des propos filmés par BFM TV et diffusés lundi qui ont suscité la réaction de deux adjoints de la maire de Paris, demandant au préfet de police l’interdiction de ces maraudes discriminatoires.

« Ce sont des petites quiches avec de la saucisse. » L’enquête de l’émission Ligne Rouge de BFM montre notamment des militants et militantes distribuer des produits à base de porc, pour exclure les sans-abri de confession musulmane. Mais pas seulement. On peut voir le groupe se détourner d’une femme en tenant ces propos : « Ah non non c’est une gitane, c’est les pires les gitans. » Ou bien passer son chemin devant un groupe de SDF « roms », selon elles et eux.

« Admiration » pour le nazisme

Le groupe affiche clairement sur les réseaux sociaux marquer une préférence pour les nationaux. « Les nôtres avant les autres ! », clame ainsi un post sur X. Et une étudiante affirme s(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Le préfet de police interdit les distributions alimentaires dans un quartier de Paris
Paris : Le tribunal suspend l’interdiction des distributions alimentaires décidée par la police
JO Paris 2024 : Les invendus alimentaires seront redistribués à des associations
Angoulême : « On n'aime pas les bougnoules… » Deux policiers mis en cause pour violences et propos racistes
« Une recrudescence terrifiante » des actes antisémites en France, le gouvernement tire la sonnette d’alarme
Paris : Un agent avait dénoncé du racisme dans la police, ses sanctions annulées par le tribunal