"Noir et blanc" au Grand Palais : l'exposition n'ouvrira pas ses portes, on se console (un peu) avec le catalogue

Valérie Oddos
·1 min de lecture

150 ans d'histoire de la photographie en noir et blanc, de Nadar à Valérie Belin en passant par Ansel Adams, Willy Ronis, Robert Doisneau, Diane Arbus, Mario Giacomelli, Ralph Gibson, Daido Moriyama… L'exposition au Grand Palais s'annonçait énorme : 300 tirages de 200 photographes d'une trentaine de nationalités, issus des collections de la Bibliothèque nationale de France (BnF). Prévue pour avril 2020, elle avait été repoussé à novembre. C'est officiel : la Réunion des musées nationaux l'a annoncé jeudi 28 janvier, elle n'ouvrira pas ses portes.

Pour s'en consoler (un peu), on peut découvrir quelques contenus en ligne (d'autres sont annoncés pour les semaines qui viennent), des grandes images sur les quais du métro et surtout le catalogue (Éditions Rmn-Grand Palais en coédition avec la Bibliothèque nationale de France) de l'exposition à la mise en page sobre et efficace.

Des images qui se répondent

Le plus souvent, deux images se répondent de façon magistrale sur les doubles pages. Les volutes d'un Coquillage d'Edward Weston (1927) font écho à celles de Deux callas d'Imogen Cunningham (1925). Deux silhouettes contrastées se tournent le dos, un enfant flou de Laurence Leblanc (Chéa, Cambodge, 2000), en face d'un long mannequin dans une robe (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi