Nogent : le trésor était caché dans la cave à charbon

Marion Kremp @marionkremp M.K

Maître Christophe Lucien met aux enchères ce dimanche à Nogent une partie des centaines de tableaux découverts dans la cave à charbon d’une maison.


Les yeux pétillants du chercheur de trésor s’animent à l’évocation de l’improbable découverte. C’était un jour de décembre 2016. Le commissaire-priseur découvrait alors dans un cossu pavillon de banlieue des centaines de tableaux très bien cachés. Des œuvres du XVIe siècle au XIXe en plus ou moins bon état, signées ou non, dont une partie sera mise aux enchères ce dimanche à Nogent.

Dans l’écrin rouge sang de sa salle des ventes ce vendredi, maître Christophe Lucien termine d’installation de l’exposition au public de ce samedi. Au mur, le clou de la vente, un Mattia Preti du XVIIe n’aura pas de mal à partir à bon prix. Mais ce qui fera palpiter les acheteurs en mal de belles histoires occupe deux murs entiers : les fameux tableaux découverts par surprise par Maître Lucien.



Environ 160 tableaux découverts dans la cave à charbon de ce pavillon des Hauts-de-Seine sont mis en vente ce dimanche. Mise à prix : de 30 € à plus de 4 000 €.

Le secret professionnel auquel le commissaire-priseur est tenu ajoute au mystère de ce récit qui pourrait presque inspirer un roman. Tout ce que nous saurons, c’est que la caverne d’Ali Baba se trouvait dans les Hauts-de-Seine.

« Lorsque nous sommes arrivés dans cette maison, instinctivement, j’ai eu la certitude qu’il y avait des choses intéressantes », commence maître Lucien. Sûr de ses bons réflexes, de ses « antennes » comme aime à dire ce passionné, il décide de revenir quelques jours plus tard aidé de manutentionnaires.

« La maison était un joyeux capharnaüm, il a fallu soulever les meubles, retirer les chiffons qui couvraient des objets sympathiques ». Le narrateur tient en haleine. Quand soudain, on y arrive : « La cave à charbon était bien fermée, généralement, les parois de bois que l’on retire au fur et à mesure que le tas de charbon s’amenuise étaient toutes en place. Comme une (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Vincennes : neuf interpellations pour l’agression au restaurant
Collège pollué à Vincennes : les 6e fixés sur leur sort, décision lundi pour les autres
Nogent : Et si on dédramatisait les devoirs ?
Villiers : la possible pollution de l’école Jules-Ferry n’inquiète pas les parents
Le Plessis-Trévise : des livres à foison à donner

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages