Nobody (Canal+) - Bob Odenkirk : "J’ai été confronté deux fois à des cambrioleurs..."

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Allen Fraser © 2020 Universal Studios. All Rights Reserved.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Comment avez-vous eu l’idée de ce film ?

Bob Odenkirk : Mon beau-frère m’avait envoyé la photo d’une affiche de Better Call Saul qu’il avait prise en Chine. J’ai pensé que jouer dans un film d’action pourrait plaire au public international, qui me connaît grâce à la série… Il se trouve que j’ai été confronté deux fois à des cambrioleurs, comme Hutch, le héros de Nobody. Quand ça vous arrive, des sentiments intenses de frustration et de colère s’accumulent en vous. Nous nous sommes servis de ce vécu pour décrire la métamorphose d’un père de famille, ignoré par les siens et ses collègues, qui, après cette expérience traumatisante, a une réaction que l’on peut qualifier d’explosive.

Dans le film, vous vous battez comme un pro !

Je me suis entraîné pendant deux ans avec un expert des commandos de la marine américaine et un tireur d’élite. Je déteste les armes, mais j’ai appris à les manipuler de manière efficace à l’image. 95 % de ce que je fais impressionne visuellement, mais, dans la réalité, ça ne se passe pas comme ça : mes mouvements de boxe ou de karaté sont si exagérés qu’ils seraient inutiles dans un vrai combat.

Saul Goodman, votre personnage iconique, est-il un héros, pour vous ?

Incontestablement : quand on le croit fini, il se relève toujours et continue à se battre. C’est la définition même du héros.

À lire également

... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles