Nobel de la paix: Dmitri Mouratov dédie son prix à ses collaborateurs assassinés pour leur travail

·2 min de lecture

Dmitri Mouratov a jugé que le prix Nobel de la paix "n'est pas (son) mérite personnel", listant les noms des six journalistes et contributeurs de son journal assassinés, dont Anna Politkovskaïa.

Le journaliste russe Dmitri Mouratov a annoncé vendredi dédier son prix Nobel de la Paix au journal dont il est le rédacteur en chef, Novaïa Gazeta, et à ses collaborateurs assassinés pour leur travail et leurs enquêtes. Son adjoint, Kirill Martynov, a lui salué un soutien "extrêmement important dans les circonstances actuelles", les médias indépendants et l'opposition étant sous la pression croissante du pouvoir qui a qualifié certains titres d'"agent de l'étranger" et interdits des organisations critiques du Kremlin.

Une partie de la somme reçue sera versée à un fonds caritatif aidant les enfants qui souffrent de maladies rares

Dmitri Mouratov a jugé que ce Nobel "n'est pas (son) mérite personnel". "C'est celui de ceux qui sont morts en défendant le droit des gens à la liberté d'expression", a-t-il dit cité par l'agence de presse TASS, listant les noms des six journalistes et contributeurs au journal assassinés, dont Anna Politkovskaïa. "Puisqu'ils ne sont pas avec nous, (le Comité Nobel) a visiblement décidé que je le dise (...) Voilà la vérité, c'est pour eux", a-t-il ajouté.

M. Mouratov a précisé ne pas avoir pu décrocher le téléphone lorsqu'il a reçu l'appel du Comité Nobel car il travaillait. Ce prix "est arrivé au moment juste", alors que "de multiples et puissantes forces en Russie veulent qu'il n'y ait plus de presse dans le pays, mais seulement de la propagande", a affirmé son adjoint, M. Martynov. Selon lui, le Nobel permettra de protéger davantage Novaïa Gazeta d'une éventuelle fermeture sur décision des autorités.

Son journal a précisé qu'une partie de la somme reçue pour son prix Nobel de la Paix sera versée à un fonds caritatif aidant les enfants qui souffrent de maladies rares. Cette organisation,(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles