Nobel: nouvelle polémique avant la remise des prix 2021

·1 min de lecture

Ce lundi 4 octobre, le lauréat du Nobel de médecine va être annoncé depuis Stockholm. Parmi les favoris, les découvreurs de l’ARN messager, utilisé dans les vaccins contre le Covid-19. Puis ce sera au tour des autres prix, pendant toute la semaine, dans ce qui est censé être le couronnement d'une année de travail pour la Fondation Nobel. La fête, pourtant, est quelque peu gâchée par une polémique, une de plus. Cette fois, elle touche le prix Nobel de Paix.

Avec notre correspondant à Stockholm, Frédéric Faux

On pensait la Fondation Nobel à l’abri du besoin. Avec ses 500 millions d’euros de capital, judicieusement placés, elle peut largement financer les cinq prix annoncés en octobre.

Mais apparemment, elle n’a plus les moyens d’entretenir la demeure historique, à Oslo, en Norvège, où est décerné le Nobel de la Paix. Elle qui a vu passer des personnalités aussi prestigieuses que Nelson Mandela ou Barack Obama.

Choix malheureux

La situation est telle que les bibliothécaires en sont réduits à entretenir le jardin. L’institut Nobel norvégien est aux abois et accuse la fondation-mère, à Stockholm, de ne pas avoir augmenté sa dotation.

De son côté, la fondation suédoise envisage de vendre ses locaux norvégiens, alors que les critères de désignation Nobel de la Paix, par un petit groupe de seulement cinq personnalités, sont de plus en plus remis en cause.

Dernier exemple de choix malheureux : l’attribution en 2019 du Nobel de la Paix au Premier ministre éthiopien. Abiy Ahmed a depuis déclenché une guerre sanglante au Tigré.

À écouter : Prix Nobel de la paix: les icônes sont-elles destinées à chuter ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles