Nobel: Neuf hommes, une femme: la répartition des prix Nobel n'a pas satisfait tout le monde

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Neuf hommes, une femme: la répartition des prix Nobel n'a pas satisfait tout le monde (ici la médaille décernée en 1921 à Christian L. Lange. Photo par REUTERS/Chris Helgren)  (Photo: REUTERS/Chris Helgren)
Neuf hommes, une femme: la répartition des prix Nobel n'a pas satisfait tout le monde (ici la médaille décernée en 1921 à Christian L. Lange. Photo par REUTERS/Chris Helgren) (Photo: REUTERS/Chris Helgren)

PRIX NOBEL 2021 - Les chiffres ne sont pas bons. Le prix Nobel de la paix a récompensé ce vendredi 8 octobre la journaliste d’investigation philippine Maria Ressa pour son “combat courageux pour la liberté d’expression” dans son pays. Le prix est partagé avec un autre journaliste, le Russe Dmitri Mouratov.

Si beaucoup se sont réjouis d’une telle consécration à l’heure où la liberté de la presse est menacée; notamment aux Philippines et en Russie, d’autres ont regretté que cette année, encore une fois, les femmes soient sous-représentées par le comité Nobel norvégien.

58 femmes récompensées en 120 ans

Pour cette cuvée 2021, seule une femme a donc reçu un prix (de surcroît partagé), contre neuf hommes. En 2020, on comptait pourtant quatre lauréates, ce qui aurait pu laisser penser qu’on se rapprochait d’une certaine parité.

Les comités Nobel sont régulièrement pointés du doigt concernant la disparité hommes-femmes dans la répartition des prix. En effet, avec 58 femmes primées depuis sa création il y a 120 ans (pour 885 prix décernés à des hommes), l’Académie Nobel compte à peine 6% de lauréates, comme le souligne franceinfo. Un chiffre qui tombe à 2% dans le domaine des sciences, noteTV5 Monde. À noter que Marie Curie a été récompensée deux fois, ce qui porte à 59 le nombre de prix décernés à des femmes.

Du côté des sciences naturelles, le Nobel de physique a récompensé quatre femmes, le Nobel de médecine douze femmes, et de celui de chimie sept femmes en 120 ans. En physique par exemple, aucune femme n’a eu de prix pendant plus d’un demi-siècle, soit entre 1963 et 2018.

D’après une étude parue en 2019 dans Nature et mise en avant par Numerama, “la proportion de femmes dans les professions scientifiques a augmenté dans tous les domaines scientifiques au cours des dernières décennies. Malgré ce changement fondamental dans la démographie, le ratio de femmes lauréates du prix Nobel reste faible et donne l’impression d’un écart croissant entre les sexes”. D’après les chiffres de l’Unesco, 30 % des scientifiques dans le monde sont des femmes.

“Il est absolument honteux que le seul prix Nobel qui a été décerné à une femme cette année soit partagé. 9 prix = 8,5 pour les hommes.”

Agée de 58 ans, Maria Ressa a cofondé en 2012 la plateforme numérique de journalisme d’investigation Rappler, un média qui a braqué les projecteurs sur les violences accompagnant la campagne antidrogue initiée par le président philippin Rodrigo Duterte.

Dernier à être décerné, le “prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d’Alfred Nobel”, que l’on surnomme “prix Nobel d’économie”, sera remis lundi 11 octobre.

À voir également sur Le HuffPost: Ce Vietnamien reçoit le “Nobel vert” pour avoir sauvé des centaines de pangolins

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles