Noël : le pape François appelle les fidèles à « aimer la petitesse »

·1 min de lecture
Le pape François a invité les fidèles à « aimer la petitesse » dans un nouveau plaidoyer pour l'humilité.
Le pape François a invité les fidèles à « aimer la petitesse » dans un nouveau plaidoyer pour l'humilité.

Lors de la traditionnelle messe de la nuit de Noël, dans la basilique Saint-Pierre de Rome, le pape François a invité vendredi 24 décembre les fidèles à « aimer la petitesse », dans un nouveau plaidoyer pour l?humilité. Quelque 2 000 personnes, selon la salle de presse du Vatican, ont assisté à cette célébration, masquées et assises à distance les unes des autres.

Des ambassadeurs et représentants d?autres confessions chrétiennes ont également assisté à la cérémonie, célébrée dans plusieurs langues en présence de plus de 200 prêtres, évêques et cardinaux, masqués eux aussi. Quelques dizaines de personnes n?ayant pas obtenu de billet ont suivi la messe à l?extérieur, sur la place Saint-Pierre, via des écrans géants.

« Redécouvrir les petites choses de la vie »

Dans son homélie, le pontife argentin de 85 ans s?est livré à un plaidoyer pour l?humilité, invitant les fidèles à « aimer la petitesse » et « redécouvrir les petites choses de la vie », et insistant sur l?inversement des hiérarchies. Appelant l?Église à être « pauvre et fraternelle », Jorge Mario Bergoglio, infatigable défenseur des plus vulnérables, a de nouveau mis en garde contre « l?indifférence » face à la pauvreté. « Jésus, à sa naissance, est entouré de petits, de pauvres [?], près des oubliés des périphéries, là où la dignité humaine est mise à l?épreuve », a-t-il souligné.

« Laissons derrière nous les regrets de cette grandeur que nous n?avons pas. Renonçons aux plaintes et aux visages tristes [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles