Noël : les commerçants à la fête

Mardi 24 décembre, les caisses ont chauffé dans les magasins. Le manque à gagner des derniers jours sera-t-il rattrapé ? À Meaux en Seine-et-Marne, plus que quelques heures pour faire ses courses, c'est la dernière ligne droite pour les commerçants. Dans une boulangerie-pâtisserie, les clients sont prêts à patienter une heure. Patrons et salariés n'ont presque pas dormi pour préparer leur plus grosse journée de l'année : environ 250 commandes pour le jour du réveillon.

Les conséquences de la grève se font sentir Cinq fois plus de commandes qu'un week-end habituel. Pour un autre chocolatier de la rue, c'est la même pression, il fait 30% de son chiffre d'affaires pendant les fêtes. C'est aussi un enjeu pour les salariés. En ces dernières heures de rush, un employé de la poissonnerie met tout le monde à contribution. Chez ce commerçant les conséquences de la grève se font sentir. À cause des retards des livraisons, il y a moins de produits disponibles. Et des fournisseurs, selon lui, qui en profiteraient pour faire grimper les prix.