Noël : la filière de la volaille s'adapte aux contraintes sanitaires

Sur le marché parisien, les préparatifs du réveillon de Noël ont déjà débuté, avec beaucoup d'interrogations autour du rayon volaille. Le chapon, la dinde ou encore la pintade sont les produits phares de Noël, mais il faudra adapter les quantités avec pas plus de six convives à table. "Si on prend un chapon pour quatre ou cinq personnes, c'est un peu gros", confie un client. La filière joue sa saison La restauration représentait un quart des ventes, mais la grande distribution a compensé ses pertes avec des demandes différentes : 40% de blanc de chapon en plus par rapport à l'année dernière. "Les familles vont être moins nombreuses donc vont consommer différemment, mais on est réactifs par rapport à ce que va demander le consommateur", explique Bruno Siebert, directeur général. Des semaines décisives pour la filière de la volaille gastronomique qui joue sa saison.