Noël : des boules de cristal pour orner son sapin

Dans l'une des dernières verreries de Moselle, à Garrebourg, le cristal est la matière première pour créer des boules de Noël, de véritables bijoux qu'on accroche au sapin. La matière est chauffée à 1 300 degrés sous l'œil de l'artisan verrier. À ce stade, ce n'est pas encore une boule de Noël, mais seulement un magma en fusion. "On a peu de temps, on ne peut pas la réchauffer. La boule de Noël, elle est très fine : si on vient réchauffer une boule de Noël qui n'est pas ronde, elle va complètement se déformer", explique Valentin Redon, souffleur de verre. Un travail délicat C'est par son souffle qu'il donne la forme définitive à chaque pièce. 8 000 boules sont fabriquées pour les fêtes de fin d'année. Bruno Lehrer, artisan verrier de père en fils, perpétue ce savoir-faire qui remonte à 1858. "C'était une année de sécheresse, il n'y avait vraiment pas beaucoup de fruits, et les verriers, juste avant Noël, ont soufflé des poires, des pommes, pour garnir le sapin", explique le graveur sur cristal. Son travail est délicat, surtout sur du cristal.