Niveau record des crédits immobiliers au premier semestre

·1 min de lecture
Le marché de l'emprunt immobilier a battu un record.

Les banques ont octroyé 110,7 milliards d'euros de crédit à l'habitat hors renégociation au premier semestre de 2021, relate BFMTV ce mardi 24 août.

Les banques se sont montrées particulièrement généreuses durant les six premiers mois de 2021. Comme l'explique BFM Immo ce mardi 24 août, les crédits à l'habitat hors renégociation ont grimpé à 110,7 milliards d'euros. Un niveau record en ce premier trimestre, avec 23 milliards d'euros supplémentaires par rapport à l'année précédente (+ 26,8 %).

Aux premiers mois de l'année, en janvier-février, le crédit immobilier avait accusé un recul de 11 % avant de repartir à la hausse au printemps. D'après les chiffres de la Banque de France, publiés en août, le mois de juin a dépassé un record historique, avec 21,3 milliards d'euros de prêts immobiliers. En incluant les renégociations, le premier semestre comptabilise près de 134 milliards d'euros (+ 5 %), avec 25,7 milliards d'euros en juin. Une frénésie d'emprunt qui traduit le dynamisme du marché immobilier en 2021.

À LIRE AUSSI Artus - Halte à la hausse des inégalités de patrimoine !

Des taux d'intérêt historiquement bas

Comme le rappelle BFM Immo, il faut remonter aux années 2016-2017 pour retrouver de pareils montants. À cette époque, le marché avait profité d'une année exceptionnelle grâce à des taux très bas, permettant aux ménages de contracter des emprunts bon marché. Ainsi, une partie de la population avait pu accéder à la propriété alors qu'ils n'étaient jusqu'alors pas solvables.

En 2017, la production de crédits s'élevait à près de 40 milliards d'euros, dont « près de 60 % étaient des renégociations de créd [...] 

Lire la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles