Les nitrites présents dans le jambon sont bien responsables de cancers

Selon un article du Journal du dimanche , publié ce dimanche 10 juillet, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) aurait, pour la première fois, reconnu un risque de cancer lié aux nitrites du jambon. Les nitrites de sodium sont entre autres des conservateurs qui donnent au jambon sa couleur rose et préviennent la formation de bactéries toxiques. Or, le jambon n'est pas rose, mais gris, comme un rôti de porc.

Un lien avec le cancer du sein

Il y aurait un lien entre cancer du colon et consommation de nitrites. Le rapport de l'ANSES sera publié demain mais Guillaume Coudray, qui alertait sur la dangerosité des nitrites dans son livre Cochonneries, a eu accès à une synthèse en avant première.

"Non seulement l'ANSES reconnaît qu'il y a un lien entre les charcuteries aux nitrites et le cancer du côlon", explique-t-il au micro d'Europe 1. "Dans la ligne qui suit, elle dit en plus qu'il y a des liens avec d'autres cancers, en l'occurrence avec le cancer de la prostate, sans doute un lien avec le cancer du sein". Selon Guillaume Coudray, cette note détaille aussi que la toxicité des nitrates vient de leur association avec d’autres composants.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Un couleur rose attirante mais très dangereuse

"Le nitrate et le nitrite vont réagir avec le fer qu'il y a dans la viande et quand ils réagissent avec le fer, ce dernier prend une belle couleur rose appétissante qui est attiran...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles