Nitrites dans la charcuterie : l'application Yuka condamnée face à un industriel

·1 min de lecture

Le jambon et le saucisson sous plastique dans les supermarchés contiennent-ils trop de nitrites ? Les consommateurs sont de plus en plus nombreux à se poser la question. Et trouvent la réponse avec l’application Yuka qui, en scannant le code-barres, attribue une note au produit que vous achetez. Un principe qui met en rogne les industriels de la charcuterie. Lundi, le tribunal de commerce d'Aix-en-Provence a condamné l'application pour "pratiques commerciales déloyales" et "trompeuses" ainsi que pour "des actes de dénigrement" à l'encontre du fabricant de charcuterie ABC Industrie.

L'application "risque élevé" enlevée

Basée à Peyrolles-en-Provence, dans les Bouches-du-Rhône, l'entreprise, dont une gamme de jambons cuits jouit d'un mauvais classement par Yuka compte tenu notamment de leur teneur en nitrites, accusait l'application de lui avoir "occasionné d'importants préjudices financiers et moraux, outre une atteinte grave à sa réputation", selon le jugement que l'AFP a pu consulter. ABC Industrie reprochait notamment à Yuka de diffuser des informations fausses sur les dangers des nitrites pour la santé des consommateurs.

Dans sa décision, le tribunal de commerce d'Aix-en-Provence condamne Yuka à verser à ABC Industrie 25.000 euros de dommages et intérêts, contre 714.000 demandés par l'entreprise. L'application devra toutefois retirer l'appréciation "risque élevé" attribué à l'additif E250 (nitrite) et supprimer toute mention précisant que les nitrites seraient "cancérogènes...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles