Nipah : ce que l'on sait sur ce virus qui a fait deux morts en Inde et qui inquiète l'OMS

C’est un virus qui inquiète l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Le virus Nipah a récemment fait deux morts en Inde, ce qui a poussé le pays a mettre en place certaines mesures afin de limiter sa propagation. Dans l’Etat du Kerala, situé dans le sud de l’Inde, des écoles et des bureaux ont été fermés, comme l’indique l’agence de presse Reuters.

Le virus Nipah (NiV) se transmet de l’animal aux humains notamment via les chauves-souris mais aussi les porcs et les chevaux. D’après l’Organisation mondiale de la santé (OMS), il s’agit d’un virus zoonotique, mais qui peut tout à fait se transmettre d’une personne à une autre.

Identifié pour la première fois en Malaisie en 1999 à la suite d’une multiplication des cas dans des élevages de porcs, ce virus ne cesse de circuler depuis une vingtaine d'années. Lors des premières flambées d’infections, un grand nombre d'habitants avaient été contaminés à la suite d’un contact direct avec des porcs et d'autres animaux infectés. "La source la plus probable d’infection était la consommation de fruits ou de produits dérivés contaminés par de l’urine ou de la salive de chauves-souris infectées", indique l’OMS.

Avec un taux de mortalité situé entre 40% et 75%, ce virus est décrit par l'Institut Pasteur comme agent infectieux émergent susceptible de déclencher des épidémies sévères s’il venait à évoluer pour gagner en transmissibilité.

Les symptômes surviennent entre quatre et quatorze jours après avoir été exposé au virus. L’infection peut se (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite