Nikolai de Danemark : fini l'armée, le prince reprend le mannequinat et sublime le défilé Dior

·1 min de lecture

Il est finalement revenu à ses premiers amours. Nikolai de Danemark, le plus âgé des quatre enfants du prince Joachim, frère du prince héritier Frederik, s'est distingué dernièrement sur les podiums parisiens lors d'un défilé pour Dior d'une dizaine de minutes. Le 22 janvier 2021, le jeune homme a porté les créations de Kim Jones alors que la marque présentait sa collection hiver 2021-2022, en vidéo, sans la présence du public à la suite de la crise sanitaire.

Nikolai de Danemark, dont son père, le prince Joachim, s’est installé à Paris avec son épouse, n'en est pas à ses premiers pas dans le mannequinat. Il avait déjà défilé pour la première fois en 2018 pour Burberry lors de la London Fashion Week, puis il avait décroché un nouveau contrat avec Dior. L’année dernière, le prince Nikolai, qui a signé un contrat avec l'agence de mannequinat Scoop Model, figurait notamment dans le livre de Dior, photographié par Nikolai von Bismarck. Auparavant, en 2018, le prince était décidé à s’orienter vers une carrière militaire mais avait abandonné l’école de Varde après seulement deux mois. Une décision qui avait beaucoup fait réagir au Danemark puisque jusqu’alors, tous les garçons de la famille royale de Danemark étaient passés obligatoirement par une école militaire.

Nikolai de Danemark se dirige t-il vers une carrière de mannequin ? "Je ne veux pas faire carrière en tant que mannequin. Je préfère voir ça comme un travail passager, qui peut m’aider pendant que je fais des études", avait (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Melania Trump : nouvelle équipe et bureau en Floride... Sa vie après la Maison Blanche est lancée
DJ Sophie : la star de la musique électro est morte à 34 ans à la suite d'un terrible accident
Prince Charles et Camilla : parés au pire, ils ont une "panic room" dans leur demeure
Eurovision : Terence James en lice, découvrez qui est Sophie, sa fiancée et "reine du shopping"
"J'ai appris à regarder par terre" : Philippe Etchebest se confie sur les dangers de la notoriété