Nigeria: plusieurs morts après des tirs de mortiers de jihadistes à Maïduguri

·1 min de lecture

Plusieurs obus se sont abattus sur la ville et ont touché les quartiers densément peuplés d'Adamkolo et de Gwange. Selon le chef d'une milice pro-gouvernementale, joint par l'AFP, 16personnes ont été tuées et des dizaines d'autres blessées par ces obus, tirés par des terroristes de Boko Haram.

C'est depuis Kaleri, un quartier en périphérie de Maïduguri, que les terroristes auraient tiré leurs obus. Selon des témoignages sur place, les jihadistes auraient franchi les fossés qui protègent Maïduguri, seraient ensuite entrés dans Kaleri et auraient ouvert le feu.

« J’étais à côté lorsque que j’ai entendu l'explosion d'une bombe. En m’approchant, j’ai vu de nombreuses victimes à terre. Nous les avons secourues et les avons transportées à l'hôpital en voiture. Ils étaient au moins seize », explique ce témoin au micro de Bilyaminou Youssouf, le correspondant de la rédaction de RFI hausa.

Après l'attaque, les hommes armés seraient repartis vers le village de Boboshe, à une centaine de kilomètres à l'est de Maïduguri. Cette localité est connue pour être un fief de Boko Haram.