Nigeria : Shell va payer pour le désastre écologique

·1 min de lecture
Dans cette photo d'archives prise le 11 août 2011, un homme ramasse du pétrole brut déversé en raison d'une panne d'équipement du géant Shell flottant sur la rive des voies navigables dans l'Ogoniland, dans l'État de Rivers. 
Dans cette photo d'archives prise le 11 août 2011, un homme ramasse du pétrole brut déversé en raison d'une panne d'équipement du géant Shell flottant sur la rive des voies navigables dans l'Ogoniland, dans l'État de Rivers.

Trente, c'est le nombre d'années qu'aura mis la multinationale du pétrole Shell pour enfin accepter de verser des indemnités aux communautés touchées par le déversement d'hydrocarbures responsable de marées noires dans le delta du Niger durant les années 1970. Il faut savoir que la compagnie pétrolière anglo-néerlandaise a usé de nombreux recours devant les tribunaux pour éviter la condamnation, mais s?est finalement résignée à payer sous ordre de la Cour suprême nigériane. L'information a été confirmée mercredi 11 août par les avocats des deux parties.

À LIRE AUSSIJustice climatique : l'Afrique frappe du poing sur la table

Quand des villageois se lèvent contre l'exploitation pétrolière et ses destructions

En tête de cette longue bataille juridique, des ONG environnementales, dont le Mouvement pour la survie du peuple Ogoni (Mosop), qui accusent depuis plus de 20 ans Shell de dégradation environnementale et de négligence en pays Ogoni, cette région du delta du Niger aux mangroves dévastées par la pollution pétrolière. « L'ordre de paiement de 45,9 milliards de nairas (94,9 millions d'euros) aux plaignants vise à satisfaire entièrement et à titre définitif le jugement rendu », a déclaré la filiale nigériane de Shell, la Shell Petroleum Development Company of Nigeria Limited (SPDC), dans un communiqué.

Shell a été condamné une première fois en 2010, mais la compagnie avait contesté à plusieurs reprises le jugement, en vain. La compagnie a finalement trouvé un ac [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles