Le Nigeria protectionniste rouvre ses frontières avec ses voisins

Par Le Point Afrique
·1 min de lecture
La fermeture a eu un impact majeur sur le Bénin, un exportateur clé de denrées alimentaires au pays le plus peuplé d'Afrique via son port de Cotonou. 
La fermeture a eu un impact majeur sur le Bénin, un exportateur clé de denrées alimentaires au pays le plus peuplé d'Afrique via son port de Cotonou.

C'est par un Tweet que le président du Nigeria Muhammadu Buhari a annoncé le 16 décembre la réouverture des frontières terrestres entre son pays et ses voisins le Bénin, le Niger et le Cameroun. La situation durait depuis août 2019 et la décision des autorités nigérianes d'empêcher la contrebande et de développer la production locale. Les différentes fermetures avaient fini par asphyxier le commerce transfrontalier, vital dans cette sous-région. Selon le calendrier du Nigeria, c'est d'abord avec le Bénin que les échanges commerciaux devraient reprendre. Quelques semaines plus tôt, Niyi Adebayo, le ministre nigérian de l'Industrie, affirmait déjà que son pays avait résolu unne partie du problème car « les agences de sécurité ont pu identifier les problèmes aux frontières, notamment en matière de contrebande, a-t-il souligné, faisant référence à la contrebande de riz et de volaille, mais aussi de produits pétroliers.

Après la confirmation de la décision présidentielle par la ministre des Finances, Zainab Ahmed, cambistes, vendeurs, transporteurs, petits commerçants, chauffeurs de taxi, ont commencé à affluer à pied, à moto ou en voiture des deux côtés du poste frontière de Sèmè Kraké, sur la côte atlantique, ont constaté nos confrères de l'Agence France-Presse. Du côté béninois, cette nouvelle a provoqué une immense vague de joie alors qu'ils sont nombreux à dépendre de cette frontière pour vivre. « Je suis émue jusqu'aux larmes, cette réouverture va mettre f [...] Lire la suite