Publicité

Nigeria: plainte pour évasion fiscale contre deux cadres de l’entreprise de cryptomonnaies Binance

Au Nigeria, les autorités ont porté plainte pour évasion fiscale contre deux cadres de Binance, plateforme d'échanges de cryptomonnaies. Ceux-ci sont accusés d'avoir encouragé la spéculation sur la monnaie locale, le naira. Ils avaient été arrêtés le 26 février à Abuja.

Le Nigeria a porté plainte pour évasion fiscale contre deux cadres de Binance, arrêtés à Abuja il y a un mois. Binance, première plateforme d'échanges de cryptomonnaies au monde, avait été accusée d'avoir encouragé la spéculation sur la monnaie locale, le naira, et d'avoir « saboté » l'économie nigériane. La détention des deux employés a été prolongée à plusieurs reprises. Mais c'est la première fois que la justice nigériane énonce les charges retenues contre eux.

Les deux cadres de Binance ont atterri au Nigeria le 26 février, en vue d'une réunion avec les autorités à Abuja. Mais leurs passeports ont rapidement été confisqués et ils ont été placés en détention provisoire, au sein de leur hôtel.

La justice a d'abord exigé que Binance dévoile toutes les transactions réalisées par des Nigérians sur son site d'échanges de cryptomonnaies.

Quatre chefs d'accusation ont finalement été retenus contre les deux hommes, qui auraient aidé leur société et ses clients à échapper à l'impôt sur le revenu et facilité des transactions échappant à toute taxe au Nigeria.

À lire aussiLe grand reportage - Le Nigeria face à la crise économique


Lire la suite sur RFI