Nigeria: Onze soldats tués dans une attaque dans l'État de Benue

·1 min de lecture

ABUJA (Reuters) - Un officier de l'armée et dix soldats ont été tués jeudi dans l'État de Benue, dans l’est du Nigeria, dans ce qu'un porte-parole a qualifié d'attaque non provoquée.

Les civils, craignant les soldats qui cherchent à débusquer les auteurs de l'attaque, fuyaient le gouvernement local de Konshisha, où la maison d'un chef local avait été entièrement brûlée, ont déclaré des sources à Reuters.

Le porte-parole de l'armée, Mohammed Yerima, a déclaré que les soldats avaient été initialement déclarés disparus alors qu'ils effectuaient une tâche opérationnelle de routine, mais qu'une équipe de recherche et de sauvetage avait ensuite retrouvé les corps.

"Des efforts sont en cours pour retrouver les auteurs de ce crime odieux en vue de les traduire en justice", a-t-il déclaré dans un communiqué.

Mohammed Yerima n'a pas répondu immédiatement à d'autres questions concernant l'attaque.

Les soldats patrouillent dans la région en partie à cause des affrontements entre les agriculteurs et les éleveurs de bétail nomades qui ont tué des milliers de personnes et déplacé un demi-million de personnes au cours de la dernière décennie, selon les estimations de l'organisation médicale française Médecins Sans Frontières.

(Abraham Achirga et Camillus Eboh; version française Camille Raynaud)