Publicité

Nigeria: libération de 137 élèves après un enlèvement de masse

Au Nigeria, l'armée a annoncé, au matin de ce dimanche 24 mars, la libération de 137 jeunes victimes d'un rapt de masse dans le centre-nord du pays. Ces élèves avaient été enlevés il y a deux semaines et demie dans leur établissement scolaire.

L'enlèvement avait eu lieu le 7 mars lorsque des hommes armés avaient attaqué l'école de Kuriga, une petite ville située dans l'État de Kaduna, dans le centre-nord du pays.

Les premiers bilans avaient fait état de près de 300 élèves enlevés, avant d'être, au fur et à mesure, revus à la baisse avec le retour de ceux qui avaient eu le temps de fuir et de se cacher.

Selon le porte-parole de l'armée, c'est bien l'ensemble des captifs qui a pu être secouru, soit 137 otages, filles et garçons confondus, âgés de 8 à 15 ans, tous sains et saufs selon lui.

Les élèves ont été retrouvés dans l'État voisin de Zamfara et vont être ramenés à Kaduna où le gouverneur a salué un « jour de joie ».

Les modalités de l'opération n'ont pas été précisées, mais depuis l'enlèvement l'armée avait lancé de vastes ratissages dans cette région où agissent de nombreuses bandes armées. Celles-ci pratiquent les kidnappings de masse contre rançons. On l'a encore vu le week-end dernier avec l'enlèvement de plus de 100 personnes dans deux attaques.

Selon un cabinet de conseil nigérian, 4 777 personnes ont été enlevées dans le pays depuis mai 2023 et l'arrivée à la présidence de Bola Tinubu.


Lire la suite sur RFI