Nigeria : le dirigeant chiite Ibrahim Zakzaky "bientôt" libéré, selon un site iranien

Alain Chémali
Après deux jours de manifestations et de heurts sanglants avec les forces de sécurité, un site iranien annonce en "exclusivité" que le dirigeant du Mouvement islamique du Nigeria va être libéré "sous peu" pour suivre des soins à l'étranger.

Suite à des accords conclus entre le gouvernement nigérian et le Mouvement islamique au Nigéria (MIN), le cheikh Ibrahim Zakzaky et son épouse devraient être libérés sous peu pour des soins médicaux à l'étranger. C'est du moins ce que pense pouvoir annoncer en exclusivité le 12 juillet 2019 le site iranien IranFrontPage, citant une source informée.

Zakzaky a besoin d'un traitement à l'étranger

Selon cette source, une équipe médicale internationale de la Commission islamique des droits de l'Homme (CIR) basée à Londres a pu récemment rendre visite au Cheikh Zakzaky et à son épouse en prison. A l'issue d'un examen de santé et de tests médicaux pratiqués sur les deux personnes, l'équipe a rédigé un rapport soulignant la nécessité urgente d'envoyer le dirigeant religieux suivre un traitement spécial à l'étranger.

Des copies de ce rapport ont été fournies aux avocats et à la famille du chef chiite. Selon l'ambassadeur d'Iran au Nigeria, Morteza Rahimi, ces derniers ont même déjà préparé un rapport à soumettre aux autorités judiciaires lors d'un procès qui devrait se tenir prochainement.

Arrêté en décembre 2015 et maintenu en détention malgré une décision judiciaire fédérale de le libérer en 2016, le dignitaire religieux est très malade, selon son fils qui a pu le rencontrer le 6 juillet.

L'Iran suit de près le sort du dirigeant chiite

"Il a été découvert que mon (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi