Nigeria : comment Boko Haram est devenu un acteur majeur du jihad global

Michel Lachkar

Longtemps présentée comme une secte locale, enracinée dans la longue histoire du royaume du Kanem-Bornou au nord du Nigeria, Boko Haram a en réalité été très tôt influencé par des acteurs extérieurs issus du jihadisme international. C’est en tout cas la thèse développée par Jacob Zenn dans son livre Démasquer Boko Haram : explorer le jihad mondial au Nigeria (Unmasking Boko Haram : Exploring Global Jihad in Nigeria), publié en avril 2020 chez Lynne Rienner Publishers Inc.

L’universitaire américain est remonté aux origines de la secte et des liens qu’elle a tissés successivement avec le GIA algérien, Al-Qaïda et plus récemment avec le groupe Etat islamique (EI). L’étude s’appuie sur de nombreuses sources et interviews, notamment les correspondances de Boko Haram avec des dirigeants d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) découvertes en 2011 à Abbottabad, dernière résidence d'Oussama Ben Laden au Pakistan.

Des actions de plus en plus violentes

Analysant la montée des violences du groupe et de ses différentes factions, comme Ansaru où l'Etat islamique de la province ouest-africaine (ISWAP), l’universitaire Jacob Zenn, spécialiste du jihad ouest-africain à l’université de Georgetown, aux Etats-Unis, montre comment le groupe nigérian a été influencé par Ben Laden lorsque ce dernier était réfugié à Khartoum, puis par le GIA algérien et enfin par EI, transformant peu à peu le Sahel en un fief du (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi