Nigeria: bilan d'un an de présidence et de réformes controversées menées par Bola Tinubu

Ce mercredi 29 mai, la première année au pouvoir du président Bola Tinubu s'achève au Nigeria. Un an de pouvoir et un an de réformes menées au pas de course, notamment dans le secteur économique. Mais aussi de grands travaux controversés, alors que sur le plan sécuritaire, la situation ne semble pas s'améliorer.

Depuis le début de la semaine, Bola Tinubu, le président du Nigeria, multiplie les inaugurations. À Lagos, il a notamment participé au lancement officiel du chantier de l'autoroute Lagos-Calabar - alors que l'attribution de ce marché est critiquée pour son manque de transparence et que ce projet a déjà nécessité l'expulsion de milliers de personnes.

Mais c'est avec la même radicalité que le chef de l'État nigérian mène toutes ses réformes depuis un an : dès son arrivée au pouvoir, Bola Tinubu a surpris tout le monde en annonçant la fin d'une partie des subventions sur l'essence et le retour à un taux de change déterminé par le marché.

Ces mesures ont eu pour conséquence une dévaluation abrupte de la monnaie nationale et l'explosion de l'inflation qui dépassait encore les 33% au mois d'avril. À cela s'ajoute l'augmentation du prix de l'électricité et une série de mesures fiscales qui ont accru la pression sur le secteur privé.

Des licenciements en chaîne à la Banque centrale


Lire la suite sur RFI