Publicité

Nigeria: la Banque centrale ne parvient pas à enrayer la crise des devises

Au Nigeria, le naira, devise nationale, est toujours en très grande difficulté, malgré des mesures de la Banque centrale pour tenter de stabiliser le marché des changes et consolider les réserves de devises étrangères, toujours trop faibles par rapport à la demande.

Les récentes mesures de la Banque centrale ont permis de faire rentrer près d'un milliard de dollars sur le marché nigérian, selon le gouverneur de l'institution bancaire qui répondait vendredi aux questions des sénateurs nigérians.

La semaine dernière, la CBN a décidé de supprimer les plafonds sur les opérations de transfert de devises étrangères et de lever les restrictions sur la vente des produits interbancaires. Un pas de plus en faveur de la libéralisation du marché, qui pourrait aboutir à la flottaison complète du naira, à terme. « Nous n'avons pas de baguette magique pour sortir de la crise des devises », a néanmoins prévenu le gouverneur de la Banque centrale. Olayemi Cardosoi en a profité pour exhorter les Nigérians « les plus riches » à modérer leur « appétit pour le dollar et les produits étrangers », ce qui ne fait qu'accentuer la dévaluation de la monnaie nationale, selon lui.

Le marché des changes est toujours sous forte pression et malgré les efforts de la Banque centrale, l'écart entre le taux de change officiel et le marché noir dépasse toujours les 12%.

À lire aussiNigeria: le naira, une monnaie nationale à la dérive


Lire la suite sur RFI