Nigeria: au moins 300 élèves ont été libérés par leurs ravisseurs

C.Bo.
·1 min de lecture
Plusieurs personnes ont manifesté ce jeudi après l'enlèvement de plusieurs écoliers dans le nord-ouest du Nigeria. - KOLA SULAIMON
Plusieurs personnes ont manifesté ce jeudi après l'enlèvement de plusieurs écoliers dans le nord-ouest du Nigeria. - KOLA SULAIMON

Au moins 300 élèves ont été relâchés par leurs ravisseurs dans le nord-ouest du Nigeria, a indiqué un responsable local ce jeudi dans l'Etat du Katsina.

"Nous avons 344 élèves, ils sont en train d'être examinés actuellement à Zamfara. Nous remercions Dieu pour leur libération", a déclaré Ibrahim Katsina, un conseiller du gouverneur local.

Ce sont des centaines de mineurs, collégiens et lycéens, qui avaient été enlevés vendredi soir par des hommes armés, surnommés "bandits" dans cette région du Nigeria. Ils avaient été enlevés au lycée d'Etat pour garçons de Kankara, dans l'Etat de Katsina, dans un rapt ensuite revendiqué par le groupe jihadiste Boko Haram, habituellement actif dans la partie nord-est du pays, à des centaines de kilomètres plus à l'est.

Une chiffre inexact

Leur nombre exact restait flou, les autorités annonçant tantôt 333 élèves portés disparus, puis 400 jeudi matin. Dans un video, Boko Haram affirmait, par la voix d'un jeune garçon d'environ 14 ans, qu'ils étaient 520 entre leurs mains, et que certains avaient été tués.

"Personne ne peut donner le nombre exact", a commenté une source sécuritaire. Les lycéens libérés sont actuellement regroupés dans la ville de Tsafe, dans l'Etat de Zamfara, et dans la localité voisine de Yankara, dans l'Ett de Katsina.

"Nous aurons le chiffre précis quand ils seront arrivés et comptabilisés à Katsina (capitale de l'Etat éponyme)", ajouté la même source sécuritaire. Jeudi, les jihadistes de Boko Haram avaient diffusé une vidéo des lycéens enlevés.

Article original publié sur BFMTV.com