Nigeria : 333 adolescents enlevés par Boko Haram

À Kankara, dans le nord du Nigeria, Zainab Mouhammad n’a plus aucune nouvelle de son fils de 13 ans depuis quatre jours. Il a été enlevé vendredi 11 décembre avec plus de 300 autres garçons, pensionnaires du même collège, par des hommes de Boko Haram. "Si notre gouvernement est aussi juste qu’il le prétend, alors il faut qu’il sauve nos enfants, si c’était leurs enfants, il se dépêcherait d’agir", supplie la mère. Des négociations seraient en cours Une centaine d’hommes ont fait irruption dans le dortoir vers 22 heures vendredi. Ils ont obligé les élèves à les suivre sous la menace de leurs armes. Certains ont réussi à fuir au péril de leur vie, comme le collégien Oussama Aminou, encore sous le choc. Le chef historique de Boko Haram revendique ce kidnapping. Le mouvement islamiste s’oppose par la terreur à l’éducation à l’occidentale. En 2014, Boko Haram avait enlevé 276 jeunes filles à Chibok, suscitant l’émotion dans le monde entier. Les autorités nigérianes disent négocier avec les preneurs d’otages pour obtenir la libération des collégiens kidnappés.