Niger: visite de travail du Premier ministre libyen Abdel Hamid Dbeibah

·2 min de lecture

Abdel Hamid Dbeibah a eu des séances de travail avec ses homologues nigériens. La réunion s’est tenue au palais présidentiel et a été coprésidée par le chef de l’État nigérien, Mohamed Bazoum.

Avec notre correspondant à Niamey, Moussa Kaka

La lutte contre le terrorisme, le retour de la stabilité en Libye et l’immigration irrégulière ont constitué les principaux sujets débattus par les délégations des deux pays. Une séance de travail coprésidée par le président Mohamed Bazoum et le Premier ministre libyen Abdel Hamid Dbeibah, s’est tenue au palais présidentiel. En ouvrant les travaux, le président Mohamed Bazoum a souligné que le peuple nigérien entretien « une relation spéciale avec le peuple de la Libye », avant d’ajouter que la Libye est un voisin stratégique du Niger.

Depuis la disparition du guide libyen Mouammar Kadhafi, les deux pays sont secoués par le terrorisme et l’insécurité. Selon des sources proches de la réunion, les deux pays se sont engagés à développer une coopération susceptible de mutualiser les forces pour faire face à ce fléau, en renforçant notamment la coopération au niveau du renseignement et au niveau militaire. En plus de la question de l’insécurité, les deux pays ont en commun le souci de la lutte contre la migration irrégulière.

Profitant de cette visite du Premier ministre libyen, le Niger n’a pas manqué de solliciter des aides en moyens de locomotion, pour mieux contrôler les quatre-cents kilomètres de frontière entre les deux pays. Le sud libyen inquiète les autorités nigériennes. Plusieurs sources de la région évoquent une zone désertique « poreuse », un espace de non droit et de trafics dans lequel évoluent des groupes armés, y compris terroristes et particulièrement depuis le décès de l'ancien guide libyen, Mouammar Kadhafi, fin 2011.

Cette zone du sud de la Libye fait également l'objet de toutes les attentions depuis la mort de l'ancien président du Tchad, en avril dernier. Idriss Déby a officiellement été tué par une colonne de rebelles tchadiens venus de Libye. Selon une source jointe au Niger, cet événement a poussé à agir vite, pour mettre en place des dispositifs qui permettent de renforcer les contrôles dans cette zone.

Avant de quitter le Niger, le Premier ministre libyen Abdel Hamid Dbeibah, a réitéré son soutien dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et l’insécurité qui sévissent sur les deux frontières.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles