Niger: quatre girafes de la réserve de Kouré transférées dans la réserve de Gadabédji

AFP - SOULEYMANE AG ANARA

Au Niger, quatre girafes de la réserve de Kouré, dans le Sud-Ouest du pays, ont été transférées dans la réserve de Gadabédji, dans le centre-sud. Les autorités l'ont annoncé hier. Ce transfert a eu lieu la semaine passée.

Les girafes peralta sont une espèce menacée dont les derniers spécimens d’Afrique de l’Ouest se trouvent à Kouré à une soixantaine de kilomètres au sud de Niamey. En août 2019, des terroristes avaient attaqué un groupe de touristes, tuant six Français et leurs guides et chauffeur nigériens. Depuis lors, la réserve de Kouré est désertée par le tourisme international. L’avancée du désert, l’extension des terres agricoles et les conflits d’usage rendent désormais nécessaire la délocalisation des girafes. L’avancée du désert, l’extension des terres agricoles et les conflits d’usage rendent désormais nécessaire la délocalisation des girafes.

C’est par la route que les girafes de Kouré ont rejoint leur nouveau territoire. Dans des conteneurs aménagés, elles ont parcouru plus de 800 kilomètres jusqu’à la réserve de Gadabédji, dans la région de Maradi. Elles y retrouveront plusieurs congénères puisqu’en novembre 2018, dix girafes y avaient déjà été déplacées et s’y sont reproduites. À terme, 20 individus seront ainsi délocalisés à Gadabédji.

Des girafes devenues trop nombreuses pour la réserve de Kouré

Pendant des années, la réserve de Kouré a été un véritable sanctuaire pour les girafes peralta. Leur nombre est passé de 50 individus en 1996 à plus de 900 en 2021. Les populations locales d’abord, puis les ONG, ont protégé du braconnage ces grands mammifères devenus une véritable attraction touristique au Niger.


Lire la suite sur RFI