Niger: le Premier ministre accuse le Bénin et la France de vouloir déstabiliser son pays

Lors d'une conférence de presse ce samedi 11 mai, le Premier ministre nigérien a fustigé les autorités béninoises. Les relations avec le voisin du Sud sont extrêmement tendues et les relations diplomatiques au point mort. En cause, la fermeture de la frontière coté nigérien, et le blocage des exportations d'hydrocarbures de l'autre.

Entouré de certains membres de la junte et du ministre du Pétrole, le Premier ministre du Niger, Ali Mahaman Lamine Zeine accuse le Bénin de vouloir asphyxier économiquement le Niger.

Selon lui le blocage de l’exportation du pétrole brut via le port de Sémè Kpodji viole une dizaine d’accords bilatéraux signés entre les deux pays, mais aussi avec la Chine, co-propriétaire de l’entreprise qui exploite les hydrocarbures nigériens.

À lire aussiBénin: le président Talon confirme l'interdiction d'embarquer du pétrole nigérien via Sémè Kraké

Autre déclaration du Premier ministre de transition : la frontière avec le Bénin demeure bien fermée, « question de sécurité », dit-il...

Des bases françaises au Bénin


Lire la suite sur RFI