Niger: plainte pour diffamation de l’ancien président Issoufou contre l’ambassadeur de France Itté

Au Niger, l'ancien président, Mahamadou Issoufou, a déposé une plainte, cette semaine, contre l'ambassadeur de France, Sylvain Itté, qui a dû quitter Niamey en septembre dernier. Cette plainte fait suite à des propos tenus par Sylvain Itté lors d'une audition à huis clos devant la commission de la Défense de l'Assemblée nationale française, où il évoquait une implication directe de l'ancien chef de l'État dans le renversement de son successeur, Mohamed Bazoum, en juillet dernier.

La plainte pour diffamation par un moyen de communication électronique et diffusion de données de nature à porter atteinte à la dignité humaine a été déposée, lundi 6 mai, au tribunal hors classe de Niamey par la défense de l'ancien président nigérien Mahamadou Issoufou.

Elle vise l'ambassadeur de France pour le Niger, Sylvain Itté, mais aussi le secrétaire général de l'Assemblée nationale et l'État français.

Cette plainte fait suite à la publication, sur le site de l'Assemblée nationale, du compte-rendu d'une audition à huis clos de Sylvain Itté devant la commission de la Défense de la chambre.

L'ambassadeur de France pour le Niger, qui a dû quitter le pays deux mois après le coup d'État, y pointe « l'implication directe » de Mahamadou Issoufou dans le renversement du président Mohamed Bazoum, en juillet dernier.

« Nous estimons avoir été diffamés », explique l'avocat de l'ancien chef de l'État.

La plainte, avec constitution de partie civile, est désormais entre les mains du juge d'instruction, poursuit Me Illo Issoufou, qui compte sur l'accord de coopération judiciaire entre la France et le Niger pour que la procédure soit mise en œuvre.


Lire la suite sur RFI