Niger : de l'uranium au désert, cinq choses à savoir

Par Le Point Afrique (avec AFP)
·1 min de lecture
L'uranium est une matière première phare du Niger. 
L'uranium est une matière première phare du Niger.

Le Niger, qui élit son président dimanche, est un pays instable et très pauvre du Sahel en proie à des attaques djihadistes et à des crises alimentaires.

1/ Pays désertique enclavé :

Le pays, aux deux tiers désertique, enclavé au c?ur du Sahel, est frontalier de l'Algérie, de la Libye, du Tchad, du Nigeria, du Bénin, du Burkina Faso et du Mali. Il comptait 22,4 millions d'habitants en 2018 (Banque mondiale), essentiellement musulmans. En 2019, 41,4 % des habitants vivaient dans l'extrême pauvreté (Banque mondiale). Il est classé dernier au monde sur l'Indice de développement humain établi par le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud). Avant le coronavirus qui a entraîné des fermetures de frontières, c'était un pays de transit pour les migrants tentant de rejoindre l'Europe.

2/ Agriculture et uranium :

Le Niger, qui a connu deux famines dans les années 1970 et 1980, traverse des crises alimentaires récurrentes. Des inondations entre juin et octobre ont créé une nouvelle crise humanitaire, avec 2,2 millions de personnes nécessitant une assistance humanitaire, selon l'ONU. L'agriculture, qui représente plus de 40 % du PIB et occupe près de 80 % de la population active, reste vulnérable aux changements climatiques, souligne la Banque africaine de développement (BAD). L'uranium, dont il est le quatrième producteur mondial, constitue sa principale exportation. Le groupe nucléaire français Orano (ex-Areva) exploite l'uranium depuis 50 ans dans le no [...] Lire la suite