Niger : l’élection présidentielle endeuillée par une explosion qui a fait sept morts

Les bureaux de vote ferment à Niamey, au Niger, dimanche 21 février, sous le regard endeuillé des membres de la commission électorale nationale indépendante. Sept des leurs, des présidents de bureaux de vote et leur secrétaire, ont péri quelques heures auparavant dans l’explosion de leur véhicule, qui a roulé sur une mine. “Un moment douloureux” “C’est un moment douloureux, un grand choc pour nous tous”, commente le ministre de l’Intérieur du Niger, Alkache Alhada. C'est un nouvel épisode de violence terroriste dans ce jeune pays devenu indépendant le 3 août 1960 et à l’histoire bien souvent parsemée d’événements chaotiques. Depuis 2010, il est en proie à des attaques ou des enlèvements perpétrés par des terroristes.