Niger: l'état-major de l'armée se félicite des succès rencontrés avec Barkhane à la frontière malienne

ISSOUF SANOGO / AFP

Les forces armées nigériennes et leur principal allié, la force française Barkhane, ont mené quinze opérations conjointes dans l’ouest à la frontière avec le Mali, une zone soumise à une forte pression des groupes armés terroristes. Une trentaine de jihadistes présumés ont été arrêtés.

avec notre correspondant à Niamey, Moussa Kaka

Ces opérations militaires des forces spéciales nigériennes et de la force française Barkhane ont duré quatre mois, de juillet à octobre. Elles ont été conjointement planifiées et conduites à la frontière du Mali.

Selon un communiqué de l'état-major des armées nigériennes, ces opérations ont permis de détruire plusieurs points logistiques et des moyens roulants appartenant à des jihadistes présumés, dans cette zone frontalière du Mali soumise à de fortes pressions des groupes jihadistes. Des armes et des munitions, ainsi que des moyens de communication ont été saisis.

À lire aussi : Barkhane s'attache désormais à protéger la frontière malo-nigérienne

L'état-major précise qu'une trentaine de suspects ont été interpellés.

À écouter aussi : Le Niger, nouveau point d'ancrage français au Sahel


Lire la suite sur RFI