Publicité

Niger : la junte au pouvoir rompt la coopération militaire avec les États-Unis

La junte militaire au pouvoir au Niger a mis fin à un accord militaire autorisant la présence des membres du personnel militaire et civil du département américain de la Défense sur son territoire, a déclaré, samedi, le porte-parole de la junte, le colonel Amadou Abdramane. Cette décision intervient après une visite effectuée cette semaine par des responsables américains.

"La présence américaine sur le territoire de la République du Niger est illégale". Après les Français, les militaires américains pourraient à leur tour être chassés du Niger. Le régime des généraux au pouvoir à Niamey a dénoncé, samedi 16 mars, "avec effet immédiat" l'accord de coopération militaire passé avec les États-Unis en 2012, affirmant que la présence américaine "viole toutes les règles constitutionnelles et démocratiques".

Rapidement après son arrivée au pouvoir lors d'un coup d'État le 26 juillet 2023, le régime de Niamey avait dénoncé des accords de coopération militaire avec la France et les derniers soldats français ont quitté le Niger fin décembre.

Après le coup d'État qui a renversé le président élu Mohamed Bazoum, Washington a suspendu sa coopération avec le Niger.

Le Pentagone a fourni à l'AFP une déclaration identique.


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Au Niger, la volte-face des États-Unis face à l’intransigeance de la junte
Washington qualifie la prise de pouvoir des militaires au Niger de "coup d'Etat" et coupe son aide
Retrait de la France au Niger : quel avenir pour les contingents occidentaux au Sahel ?