Niger/France: convergence des points de vue en matière de sécurité et de développement

Premier déplacement en Afrique pour les deux nouveaux ministres français de la Défense et des Affaires étrangères, Catherine Colonna et Sébastien Lecornu, reçus ce vendredi matin par le président Mohamed Bazoum. À l'issue de cet entretien, ils ont tenu une conférence conjointe. Et sur les questions de sécurité et de développement, il y a une convergence de vue.

Avec notre envoyée spéciale à Niamey, Magali Lagrange

Sur le plan sécuritaire, le ministre nigérien de la Défense relève une situation qui se dégrade dans la sous-région, une crainte pour les pays du golfe de Guinée. Alkassoum Indatou souligne le vide que crée le départ des Français du Mali et demande à la France un soutien « pour aider l’armée nigérienne à poursuivre sa montée en puissance ».

Son homologue français Sébastien Lecornu affiche une volonté de poursuivre un partenariat de haute qualité entre le Niger et la France. Des propositions devraient être faites aux deux chefs de l’État qui décideront plus précisément les contours de cette collaboration à venir d'ici à l'automne.

Sur le volet développement, plusieurs annonces : 20 millions d’euros d’aide budgétaire, huit millions d’aide alimentaire dans le contexte de la guerre en Ukraine, ainsi qu’une convention de financement pour aider à l’électrification du Niger. La France souhaite montrer qu’elle est aux côtés des pays qui le demandent, qu’elle combine action militaire et développement dans le respect de la souveraineté des pays concernés alors qu’un sentiment anti-français croissant se développe dans la région sahélienne.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles