Nicoletta : ses bouleversantes confidences sur sa tentative de suicide

·1 min de lecture

Mamy Blue, Il est mort le soleil, La musique… Voilà cinquante ans que Nicoletta est l’une des voix emblématiques de la scène musicale française. Du côté médiatique, la chanteuse de 76 ans s’est toujours montrée ouverte aux confidences en tout genre. Comme il y a quelques jours sur le plateau d’On est en direct, sur France 2, au moment d’évoquer sa relation avec son mari Jean-Christophe Molinier, de 15 ans son cadet. Mais en cinquante ans de carrière, il y a certains souvenirs douloureux sur lesquels la maman d’Alexandre Chappuis a préféré ne pas revenir. Par pudeur, mais aussi sans doute pour ne pas remuer de vieilles douleurs. Dans son livre Soul Sister, qui paraitra le 4 février prochain, Nicoletta a décidé de briser les tabous, et de coucher ses émotions sur le papier.

Lorsqu’elle arrive à Paris, à seulement vingt ans, Nicole, de son vrai nom, est bien déterminée à réaliser son rêve d’un jour devenir une chanteuse. Mais dans la poursuite de cet objectif de vie, la jeune femme doit composer avec l'inquiétude provoquée par l’état de santé de sa maman, Jeanne, malade d’un cancer. C’est finalement le réceptionniste de l’hôtel parisien où elle réside qui lui fera parvenir la triste nouvelle : la mort de sa mère. « Ce fut le plus gros choc de ma vie » se souvient Nicoletta dans son livre. Un drame qu’elle vit alors « comme la pire des injustices » et qui la pousse à intenter à sa vie.

« J’ai fait une tentative de suicide pour la rejoindre et dormir pour toujours auprès d’elle. J’ai (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Gwendoline Hamon : sa tendre déclaration d'amour à son fils Gabriel Diefenthal
Marie-Claude Pietragalla a 58 ans : que devient l’ex-juge de Danse avec les stars ?
Amel Bent : ce trait de caractère de ses filles qui la rend si fière
VIDEO Jean-Michel Blanquer essaie de faire du sport et devient la risée des internautes
Les princes de l'amour : que risque Zoubir, l'ex-candidat policier, après sa convocation à l'IGPN ?