Nicolas Sarkozy vacciné depuis janvier : l'ancien président quand même en colère

·1 min de lecture

Nicolas Sarkozy connaît bien le jeu du pouvoir. Le contexte d'épidémie aussi. Et pour cause, en 2009, l'ancien président de la République a mené la campagne de vaccination contre la grippe H1N1 avec succès. Un dispositif jugé excessif, au moment des faits, qui a tout de même porté ses fruits. De quoi l'interpeller face aux efforts d'Emmanuel Macron contre le coronavirus comme le relate L'Express ce mercredi 17 février. "Pardon mais il faut créer des vaccinodromes partout !", s'indigne l'ex-chef de l'État auprès de ses proches, "comme j'avais fait !" Une colère faisant barrage à un certain soulagement : il a été vacciné au mois de janvier 2021 contre le Covid-19.

Pour ce faire, Nicolas Sarkozy s'est rendu à l'hôpital militaire de Percy, dans le département des Hauts-de-Seine. Les raisons de sa vaccination n'ont cependant pas été expliquées : comme le rappellent nos confrères, "les moins de 75 ans ne sont pas concernés par la vaccination à l'exception des personnes atteintes de pathologies à risque." Et s'il relève les erreurs d'Emmanuel Macron avec agacement, à l'image d'autres personnalités jugeant la campagne de vaccination lente, c'est certainement car la relation entre les deux hommes politiques semble se déteriorer. Leur complicité ne serait plus qu'un souvenir.

Un lien dont la sincérité a souvent été questionnée. "Tout ça, c'est pour garder une posture républicaine. Mais au fond, il est très agacé par Macron. Il le juge notamment très faible sur le régalien", a rapporté (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Jean Rochefort en manque de reconnaissance ? Les confidences de sa fille Clémence
"Si vous saviez comme je m'en fous !" : cet avis bien tranché de Jean Castex
Le prince Philip hospitalisé à 99 ans : le Covid est-il en cause ?
Le prince Philip hospitalisé : tous ses ennuis de santé depuis 10 ans
La princesse Latifa toujours en vie ? Boris Johnson et son gouvernement veulent des preuves