Nicolas Sarkozy tranchant avec la droite : l'air de rien, il critique !

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Avec le sourire, on peut tout dire. En déplacement dans une librairie de Châteauroux, le 12 octobre, pour dédicacer Promenade (Herscher), son ode à l'art, Nicolas Sarkozy a épilogué sur son parti politique. Alors que le congrès pour désigner le candidat qui représentera la droite à la présidentielle se rapproche, l'ex-président a commenté la présence de Xavier Bertrand dans la liste des 5 prétendants. Au départ réticent à l'idée de se soumettre au congrès, le président des Hauts-de-France a finalement fait le choix de rejoindre ses concurrents.

Un choix que Nicolas Sarkozy critique l'air de rien, et avec le sourire. L'époux de Carla Bruni débute sa sérénade en faisant référence aux géants de la droite : "Quand on est une famille politique qui aime s’incarner – depuis son fondateur le général de Gaulle, Georges Pompidou, Jacques Chirac, moi-même, bon c’est sûr…". Et alors qu'il semblait être sur le point d'apporter son jugement, l'homme politique s'est finalement montré compréhensif : "Il y a des périodes de transition qui sont moins simples. Moi-même avant d’être le leader, j’avais été sifflé, il a fallu que je construise, ce n’était pas évident. Ça prend du temps, il faut être patient."

Privés de leader, Les Républicains vont devoir trancher entre les cinq candidats en lice : Xavier Bertrand, Valérie Pécresse, Michel Barnier, Éric Ciotti et ­Philippe Juvin, lors d'un congrès organisé en deux tours, le 4 décembre prochain. Et si pour l'heure Xavier Bertrand semble être le favori, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Thierry Neuvic : quel papa est-il pour Joseph, son fils avec Jenifer ?
Donald Trump : son fils Barron prend la défense... de Joe Biden
Julien Doré pas à sa place dans The Voice Kids ? Il cloue le bec d'une internaute !
Baptême de Lilibet Diana : Meghan Markle et Harry font-ils du chantage à la famille royale ?
Patrick Fiori cash sur son enfance en cité, il a failli « partir en vrille »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles