Nicolas Sarkozy a-t-il financé sa campagne de 2007 avec de l'argent libyen ? On vous explique l'affaire

Ilan Caro, Atelier des modules

C'est un personnage-clé dans le dossier. Alexandre Djouhri comparaît, jeudi 22 février, à Londres (Royaume-Uni). Le tribunal devra statuer sur une demande d'extradition en France. Car le nom de ce Franco-Algérien apparaît dans l'enquête sur un possible financement illégal de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. Une affaire à laquelle la justice française s'intéresse depuis 2013 et que franceinfo vous explique.

A l'origine de ces soupçons, il y a un document, révélé par le site Mediapart en avril 2012. Il s'agit d'une note officielle émanant des services secrets libyens datée de décembre 2006. Ce document évoque "un accord de principe" pour le versement par la Libye, alors gouvernée par le colonel Kadhafi, d'une somme de 50 millions d'euros pour soutenir la campagne de Nicolas Sarkozy.

Les valises de Ziad Takieddine

Jadis mise au ban de la communauté internationale, la Libye tente à cette époque de se refaire une place dans le concert des nations. Un rapprochement avec Paris se noue dès la fin 2004, avec une visite du président Chirac à Tripoli. Mais c'est avec le clan Sarkozy que les contacts les plus étroits vont s'établir. En octobre 2005, celui qui n'est encore "que" ministre de l'Intérieur est reçu par Mouammar Kadhafi. Selon un "mémo" également dévoilé par Mediapart, la décision d'aider le candidat Sarkozy (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser : 

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages