Nicolas Sarkozy rabaissé par son père... Le seul de la famille à être “petit"

·1 min de lecture

Le lien se brise. Le monde s’écroule. Au début des années 60, le père de Nicolas Sarkozy, Pal Sarkozy de Nagy-Bocsa, se fait la malle. Sans vergogne, le père de famille, originaire de Hongrie, délaisse femme et enfants. L’ancien président de la République, qui a récemment craqué à son procès au tribunal correctionnel de Paris, grandit alors sans figure paternelle. Sa plus grande blessure. Dans une émission de télévision, en 2005, l’époux de Carla Bruni avait évoqué sa relation compliquée avec son père en reprenant les paroles de la chanson Si seulement je pouvais lui manquer de Calogero : “À part d’un père, je ne manque rien.” Ce père qui, quelques années plus tôt, l’a renié pour sa petite taille.

Nicolas Sarkozy ne mesure qu’un petit mètre et soixante-six centimètres. Ses frères Guillaume et François toisent quelques centimètres de plus que lui. D’après les révélations du Monde, parues le 31 décembre dernier, son père n’aurait jamais supporté qu’il soit le seul de la famille à être “petit”. Un défaut, selon lui, qui l’aurait empêché de l’aimer comme ses autres enfants. Alors que Pal Sarkozy de Nagy-Bocsa aurait toujours vu ses fils comme de beaux hommes, grands et forts, Nicolas Sarkozy n’aurait jamais eu le droit à tant d’éloges. Il n'aurait donc jamais été son enfant préféré.

Décrit comme “absent”, “encombrant”, “flambeur” ou encore “désinvolte” par nos confrères du Monde, son père, désormais âgé de 92 ans, n’aurait pas totalement déserté la vie de Nicolas Sarkozy. Il se serait (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Donald Trump banni de Twitter, un député français en paye les pots cassés !
Jean-Pierre Pernaut : 1er coup de gueule pour la 1ère de sa nouvelle émission sur LCI
VIDÉO - Nathalie Baye se confie sur Laura Smet : être la fille de "ce n'est pas si simple"
Pascal Obispo positif à la Covid-19 : "j'ai eu peur de mourir"
Le saviez-vous ? Lara Fabian qui fête ses 51 ans, a été amoureuse de Patrick Fiori