Nicolas Sarkozy pas prêt à soutenir Emmanuel Macron en 2022 ?

·1 min de lecture

La rumeur continue de faire peur à droite. Alors que les Républicains peinent à trouver leur champion pour 2022, entre le passage en force de Xavier Bertrand et ceux qui poussent pour organiser une primaire, Bruno Retailleau se veut rassurant concernant Nicolas Sarkozy. Sur LCI, le sénateur vendéen a balayé l'idée de le voir soutenir l'actuel président plutôt que le candidat désigné par son camp.

La raison ? "Emmanuel Macron n’est pas de droite, il n’est pas de notre famille politique", a rappelé celui qui milite pour organiser une primaire, à laquelle il serait candidat. Malgré les récents efforts du mari de Brigitte Macron pour se positionner sur les sujets régaliens comme la sécurité, afin de séduire les électeurs de droite, le sénateur reste sceptique.

"Emmanuel Macron va laisser un bilan très modeste à la France, poursuit-il. Il n’est pas de droite quand il est en situation d’échec sur le régalien, sur l’insécurité, sur l’immigration. Il n’est pas de droite quand il laisse filer les déficits publics avant même la crise sanitaire. Il ne faut plus d’équivoque, les Français ont besoin de clarté", estime l'ex-proche de Philippe de Villiers.

Cela ne règle toutefois pas le casse-tête de la droite à un an du scrutin. Xavier Bertrand, qui a rendu sa carte des Républicains en 2017, devance les autres potentiels candidats à droite dans les sondages. Avec 16%, il ferait mieux que Valérie Pécresse (11%), Laurent Wauquiez (7%) et Bruno Retailleau (6%), mais n'irait pas au second tour (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Jean Castex pris de court : son SMS de recadrage à une ministre
VIDEO - Bernard Tapie : son épouse Dominique ne va pas bien du tout après leur agression
INFO GALA - Brigitte Macron : ses mots touchants à Elizabeth II
Kate Middleton : son clin d'oeil émouvant au prince Philip et à la reine
Brahim Bouhlel (Validé) condamné à 8 mois de prison ferme au Maroc