Nicolas Sarkozy sur la présidentielle à droite : "Je prendrai position, le moment venu"

·1 min de lecture

Qui de Valérie Pécresse, Xavier Bertrand, Éric Juvin, Michel Barnier ou Éric Ciotti Nicolas Sarkozy soutiendra-t-il dans la course à l'Élysée lors des prochains mois ? La voix de l'ancien chef de l'État est attendue, alors que Les Républicains se dirigent vers un congrès qui désignera le champion de la droite début décembre. Sur Europe 1 et CNews, mardi soir, pour présenter son livre Promenades (éditions Herscher), il a refusé de se prononcer en faveur de l'un ou l'autre des candidats. "Je prendrai position, le moment venu", a-t-il affirmé.

"Pas mon rôle de distribuer les bons points"

"Mais d'ici là (la décision issue du congrès LR, début décembre, ndlr), je ne veux pas (donner un avis). (…) C'est beaucoup trop tôt maintenant", a-t-il poursuivi dans Punchline. "Le moment venu, compte tenu de l'importance des enjeux, je dirai ce que je ferai, mais je ne veux pas commenter ce qu'est la vie politique" à l'heure actuelle, faite de tractations à droite, où chacun des candidats tentent de distancer les autres.

"Je ne veux pas les critiquer, ni les uns ni les autres, ça m'intéresse pas", défend l'ancien chef de l'État, qui se refuse donc à accorder à l'un des candidats un soutien de poids au sein de sa famille politique, qu'il n'a "jamais quittée". "Chacun développe ses idées avec le talent qui est le sien. Ce n'est pas mon rôle d'aller distribuer des bons ou des mauvais points. Je détestais quand on le faisait à moins endroit, je ne vais pas le faire maintenant pour les autres."

...
Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles