Nicolas Sarkozy : "on peut parler de la crise migratoire sans être un raciste ou un extrémiste" (VIDEO)

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Nicolas Sarkozy est partout. Venu faire la promotion de son dernier ouvrage, "Promenades" aux éditions Herscher, l'ancien président de l république en a profité pour évoquer l'actualité avec Anne-Elisabeth Lemoine et sa bande sur le plateau de C à vous sur France 5.

Alors que le tribunal correctionnel de Paris a condamné jeudi dernier l'ancien chef de l'Etat à un an de prison ferme pour financement illégal de sa campagne électorale de 2012, dans le cadre de l'affaire dite "Bygmalion", une décision contre laquelle il a décidé de faire appel, ce dernier a ce soir donné son point de vue sur la crise migratoire qui guette l'Europe et les prises de parole d'Eric Zemmour.

Selon lui, "la crise migratoire n'a pas commencé. Elle est à venir. Donc si on en parle pas on a aucune chance de trouver une solution. Et on a le droit d’en parler sans être un raciste, sans être un extrémiste".

Il ajoute : "quand on élit un Président de la république ou une majorité c'est pour qu'il fasse le boulot. Donc il n'y a pas besoin non plus systématiquement de se tourner vers le referendum pour demander aux Français de faire à votre place votre boulot. Si vous avez été élu c'est pour faire ça".

Pour Nicolas Sarkozy, un référendum sur les questions migratoires n'est donc pas nécessaire :

"... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles