Nicolas Sarkozy : « Je n’ai plus d’obligation vis-à-vis de mon parti »

Nicolas Sarkozy : « Je n’ai plus d’obligation vis-à-vis de mon parti » (lepoint.fr)

Nicolas Sarkozy subit de nombreuses critiques depuis la défaite de Valérie Pécresse à la présidentielle. Il s’est exprimé dans le « Figaro Magazine ».

Décrié par certains militants Républicains et boudé par Valérie Pécresse, Nicolas Sarkozy a mis les points sur les « i » dans une interview accordée au Figaro Magazine et publiée vendredi 10 juin. L'ex-chef de l'État ne regrette pas d'avoir soutenu Emmanuel Macron et de conserver une relation forte avec lui à la suite de sa réélection. « Je ne suis plus dans la politique. Je fais ce en quoi je crois », a-t-il déclaré. Et d'ajouter : « Il a été réélu […]. Il convient de mettre cela à son crédit. »

À ceux qui l'accusent d'avoir noué un pacte faustien avec Emmanuel Macron, Nicolas Sarkozy répond en levant les yeux au ciel, souligne Le Figaro. « Donnez-moi une raison pour ne pas lui parler. Je ne fais plus de politique, je n'ai plus d'obligation vis-à-vis de mon parti », se justifie-t-il. « J'ai une obligation vis-à-vis du pays. Si le président élu me demande de l'aider, je le fais. »

À LIRE AUSSIJean-François Kahn – La droite la plus hébétée du monde

« Il n'y a qu'une seule chose qui peut marcher : la droite populaire »

Pris en grippe par de nombreux Républicains, Nicolas Sarkozy a récemment accepté une entrevue avec Christian Jacob, président du parti. Et quand ce dernier a évoqué la ligne politique trop à gauche du chef de l'État, Nicolas Sarkozy lui a répondu : « Ah, parce que Chirac était de droite ? » Christian Jacob a occupé trois ministères différents, dont celui de la Fonction publique, sous Jacques Chirac, entre 2002 et 2007.

Autre grand reproche des Répu [...] Lire la suite

VIDÉO - Nicolas Sarkozy humilie Valérie Pécresse !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles