Nicolas Sarkozy et Eric Zemmour ont déjeuné ensemble

Nicolas Sarkozy - AFP
Nicolas Sarkozy - AFP

Une rencontre qui a finalement lieu après les multiples sollicitations d'Éric Zemmour. Nicolas Sarkozy et l'ancien candidat à la présidentielle ont déjeuné ensemble mardi dans les bureaux de l'ex-président, rue de Miromesnil, d'après des informations d'Europe 1, confirmées par BFMTV.

Échanges sur la campagne

L'ex-président de la République avait refusé ses nombreuses invitations pendant la campagne afin d'éviter qu'elles puissent être instrumentalisées par Reconquête.

"Il le connaît depuis très longtemps", décrypte auprès de BFMTV l'entourage de l'ex-chef de l'État, expliquant ne plus voir de "problème maintenant" que l'ancien journaliste "est sorti de la campagne".

Cette rencontre a été l'occasion pour l'ancien du Figaro de partager ses impressions, après ses 7% au premier tour, très loin de ses espoirs de se qualifier au second tour.

Des inspirations sarkozystes

"Il voit d'un tout autre regard le parcours de Nicolas Sarkozy maintenant qu'il a lui-même vécu une campagne de l'intérieur", analyse un membre de Reconquête.

Éric Zemmour s'était réclamé de l'ancien président des LR pendant la course à l'Élysée, appelant à rétablir le "travailler plus pour gagner plus", l'un des piliers de la victoire de 2007.

Si les deux hommes n'avaient pas eu de contact direct pendant la présidentielle, l'ex-chef de l'État s'était cependant abstenu de soutenir Valérie Pécresse, la candidate de son camp. Après son score désastreux au premier tour, il avait finalement appelé à voter pour Emmanuel Macron.

Un avenir compliqué

Éric Zemmour, qui a reconnu lundi sur BFMTV avoir "pensé à arrêter" après son échec à la présidentielle puis aux législatives dans le Var, compte finalement continuer sa carrière en politique.

Lâché par plusieurs proches, il tiendra un meeting dimanche prochain, à l'occasion des journées d'été de son mouvement, et se consacrera dans les prochains mois à des conférences et à l'écriture d'un nouveau livre.

Article original publié sur BFMTV.com