Nicolas Sarkozy : découvrez combien son livre lui a rapporté ?

·1 min de lecture

Lorsqu'il ne se mobilise pas dans l'ombre pour conseiller Emmanuel Macron dans le cadre de la crise sanitaire provoquée par la pandémie de coronavirus (avant de le critiquer), Nicolas Sarkozy se consacre à ses projets littéraires. Et sa plume lui rapporte gros. En effet, ce mercredi 18 novembre, nos confrères de L'Obs ont révélé que l'ex-président de la République a empoché une jolie somme grâce à son dernier ouvrage, Le Temps des Tempêtes, paru aux Éditions de l'Observatoire au mois de juillet 2020. Vendu à 250 000 exemplaires d'après l'éditeur de l'homme politique, le bouquin lui a permis de récolter "entre 400 000 et 600 000 euros de droits d'auteur." Un livre de 528 pages écrit en plein confinement, retraçant les débuts de son quinquennat.

Un carton surpassant le triomphe de ses Passions. En effet, cet autre livre autobiographique paru en juin 2019 s'est écoulé à 213 000 exemplaires en seulement un mois de publication. Un succès en librairie dont le ténor de la droite n'était pas peu fier, n'hésitant pas à s'en vanter à qui voulait l'entendre. "On dit que l'écrit est en crise et que les Français n'aiment plus la politique. Qu'est-ce que ce serait si l'écrit n'était pas en crise et que les Français aimaient la politique !", aurait-il ainsi lancé selon les informations du Point en novembre 2019. Manque de modestie qui n'a certainement fait que croître puisque ce même ouvrage a permis à Nicolas Sarkozy de devancer Michelle Obama et son Devenir dans le classement des meilleures (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Meghan Markle face à la justice : son père, "en mauvaise santé", pourra-t-il témoigner ?
PHOTO - Ingrid Chauvin : son fils Tom lui remonte le moral après sa rupture
PHOTO - The Crown : Diana a-t-elle vraiment fait du patin à roulettes à Buckingham Palace ?
VIDEO - "Il a pris la vitre !" : Arnaud Montebourg victime d'un petit incident chez Pascal Praud
« Bruno Le Maire a toujours roulé pour lui » : cette phrase grinçante sur le ministre