Nicolas Sarkozy condamné : "c'est plutôt réjouissant"... Cet homme politique ne mâche pas ses mots

·1 min de lecture

Nicolas Sarkozy a son lot de soutiens, mais aussi de détracteurs. Sa récente condamnation de trois ans de prison, dont un ferme, pour corruption dans l'affaire dite des "écoutes" n'a fait que renforcer cette dualité. La droite française n'a notamment pas hésité à mettre en cause "une justice politique" et à cibler le Parquet national financier (PNF), qui avait conduit l'enquête. La gauche s'est montrée plus discrète même si ce dimanche 14 mars, Éric Piolle, le maire de Grenoble et invité du Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI, a affiché sa satisfaction face à la décision de la justice : "C'est plutôt réjouissant : un ancien président de la République jugé pour ses actes et fier de l'indépendance de la justice", a-t-il notamment déclaré.

Éric Piolle, à qui l'on prête des ambitions présidentielles pour 2022, n'a pas caché sa stupéfaction face au soutien "amical" affiché par Gérald Darmanin, ancien membre des Républicains, à Nicolas Sarkozy après sa condamnation. Le maire écologiste de Grenoble a jugé "scandaleux de voir que jusqu'au ministre de l'Intérieur, on soutienne l'ancien président de la République". Dans cette lignée-là, il s'est présenté "fier de se dire que la justice va chercher aussi les puissants", faisant notamment référence aux déboires judiciaires de l'ex-président de la République qui ne sont pas terminés. L'ancien chef de l'État a été renvoyé en correctionnelle pour financement illégal de sa campagne présidentielle de 2012, dans le cadre de l'affaire Bygmalion. Le procès (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Anne-Sophie Lapix aux commandes d'une nouvelle émission politique "ambitieuse et innovante"
"Une personnalité éminente" : Nicolas Sarkozy mis sur un piédestal par cet ancien ministre
Charlène de Monaco attristée : son ami et roi des Zoulous est mort
"Gaulée comme elle est" : Isabelle Balkany sidérée par le "strip-tease télévisé" de Corinne Masiero
VIDÉO - On est en direct : moment de gêne pour Laurent Ruquier face au chanteur Soan éméché et intenable